Gaëlle Ottan 18 mars 2022 5 min de lecture

Pourquoi faire une refonte ou reprise de votre application métier ?

Temps de lecture moyen : 6mn

 

SOMMAIRE

  1. Difficultés d'évolutions, bugs et failles de sécurité : 3 raisons de penser à la refonte ou la reprise
    1. Le logiciel utilisé est devenu inadapté aux besoins actuels et il est difficile et lent de réaliser des évolutions fonctionnelles
    2. L'application rencontre de plus en plus de bugs et leur résolution est de plus en plus complexe
    3. L'application fait face à des failles de sécurité importantes
  2. Reprise ou refonte d'application, quelle différence ? 
  3. La reprise ou la refonte d'application au service de la transformation digitale de votre entreprise
  4. La refonte ou la reprise d'application, quel partenaire ?
 

 

Dans le monde du développement informatique, les projets de reprise ou de refonte de logiciel (aussi appelés application ou outil métier) sont monnaie courante. En effet, la grande majorité des entreprises utilisent quotidiennement des applications métiers, dont certaines ont été développées spécifiquement pour répondre à leurs besoins. Mais il vient souvent un moment où la question de faire évoluer son logiciel se pose. 

Que ce soit pour offrir plus de fonctionnalités, pour le faire évoluer avec les pratiques, pour assurer sa pérennisation à long terme ou encore pour limiter les bugs de plus en plus nombreux, les raisons de s’intéresser à la question de la continuité applicative sont nombreuses.
Pour autant, il est souvent difficile pour les entreprises et leurs décideurs d’y voir clair: quelle est la différence entre une reprise et une refonte? Dans quels cas faut-il privilégier l’une ou l’autre ?

 

Difficultés d’évolutions, bugs et failles de sécurité: 3 raisons de penser à la refonte ou la reprise

Bien souvent, on retrouve trois irritants ou problèmes que les organisations rencontrent, et qui les conduisent à réfléchir à un projet de reprise ou de refonte logicielle: la difficulté d’évolution fonctionnelles, les bugs et les failles de sécurité.

 

Le logiciel utilisé est devenu inadapté aux besoins actuels et il est difficile et lent de réaliser des évolutions fonctionnelles

Cela peut être le cas lorsque les personnes qui développaient l’application ne sont plus suffisamment disponibles ou bien que l’entreprise ne souhaite plus travailler avec elles. Cela peut également se produire lorsqu’une application a été développée sur un vieux langage pour lequel il est devenu difficile de trouver les compétences. Parfois aussi, la structure de l’application est devenue tellement complexe qu’il est délicat d'ajouter des fonctionnalités sans endommager le reste du logiciel.

 

L'application rencontre de plus en plus de bugs et leur résolution est de plus en plus complexe

Lorsque l’application n’est pas correctement maintenue, les bugs surviennent généralement car l’environnement évolue (version de navigateur, version des librairies, etc). Pourtant, les bugs ont un réel coût pour l’entreprise, en termes d’image ou de productivité. Lorsque les bugs s'enchaînent, c’est souvent le signe qu’il est temps de penser le logiciel à plus long terme que le simple debug.

 

L'application fait face à des failles de sécurité importantes

Il est fréquent que les applications vieillissantes qui ne sont plus maintenues génèrent des failles de sécurité importantes. En effet, des composants ou des versions non mises à jour ouvrent la porte à des intrusions malveillantes qui peuvent affecter à la fois l’application et l’entreprise dans son ensemble.

 

Reprise ou refonte d’application, quelle différence  ?

Commençons par un point définition. De quoi parle-t-on quand on évoque la reprise ou la refonte d’application ?

 

Nous parlons de reprise d’application lorsqu’une nouvelle équipe reprend la main sur un outil existant. C’est souvent le choix à privilégier, car même s’il est généralement plus complexe techniquement, il représente aussi souvent la meilleure option niveau business car il nécessite peu de changements pour les utilisateurs.
Cependant, pour qu’une reprise fonctionne, il faut qu’un certain nombre d’éléments soit favorable. Une étude des besoins de l’organisation, de l’environnement métier ainsi qu’un audit applicatif permettront de vérifier que le projet de reprise est réalisable techniquement et adapté à l’ensemble des enjeux. Lorsque les indicateurs sont défavorables, la refonte d’application est alors plutôt privilégiée.

 

🔎 Reprise de logiciel : zoom sur l'audit applicatif

L’audit applicatif est l’étude de votre logiciel existant. Elle va permettre, souvent en une heure de temps, de vérifier la structure du code existant et de la base de donnée, la couverture de test (qui permet d’éviter des bugs en touchant le code existant), la date des derniers enregistrements, l’obsolecence ou non des librairies utilisées.

 

Ainsi, on va parler de refonte d’application lorsque l’on ne va pas réutiliser le code existant et que l’on va re-développer complètement l’application. C’est l’option qui sera privilégiée lorsque le code, les fondations ne permettent pas de se projeter avec l’outil existant dans le long terme.

Bien souvent, la refonte d’application représente aussi l’opportunité pour les entreprises de repenser la manière dont le logiciel est utilisé et de l’enrichir de fonctionnalités qui pourraient apporter une valeur supplémentaire ou bien simplifier le parcours utilisateur. Ainsi, la refonte est l’occasion de maximiser l’impact recherché par l’outil, qu’il s’agisse d’enjeux de productivité, de CA ou d’amélioration de service.

 

 

💡 Pour résumer, la question de la reprise ou de la refonte d'application peut s'apparenter à la question entre la rénovation d'une maison vétuste ou la construction d'une nouvelle maison

 

 

En s’engageant dans la rénovation (= la reprise d’application), il faut être conscient que l’on ne peut pas tout anticiper et qu’il est possible de rencontrer au cours de la rénovation de nombreux problèmes qu’on n’avait pas envisagés. On pensait qu’il ne fallait refaire que la façade? En commençant les travaux on peut aussi se rendre compte que le mur tombe en ruine et qu’il faut le renforcer pour éviter que la maison s’écroule. 

La rénovation (= la reprise applicative), peut évidemment permettre de faire des économies en un instant T et pourrait être un choix pertinent si les fondations sont bonnes. Mais elle pourrait aussi coûter plus cher si les fondations sont mauvaises, pour un résultat moins robuste, moins adapté aux besoins du moment et avec une durée de vie plus limitée.

 

Mais comme il n’existe pas de solution miracle, lorsque l’on décide de détruire une maison vétuste pour en rebâtir une nouvelle, il faut également être conscient que pendant un moment, on devra revenir en arrière et disposer de moins que précédemment. Une maison, même vétuste, peut être habitée. Dans le cas de la reconstruction (= refonte), se pose donc la question de ce que l’on va faire des habitants de la maison (= les utilisateurs du logiciel) jusqu’à ce qu’on soit en mesure de leur offrir à minima ce qu’ils avaient jusqu’alors, avant de pouvoir leur apporter une amélioration de leur condition.

 

La reprise ou la refonte d’application au service de la transformation digitale de votre entreprise

Le digital a engendré de nombreux bouleversements dans la manière de travailler, de collaborer et de vendre dans les organisations de toute taille. En effet, d’après une enquête IPSOS, près de 41% des entreprises françaises indiquaient que le digital contribuait à leur chiffre d'affaires, un chiffre qui grimpe à 60% pour les ETI.

 

Au-delà des opportunités de croissance, les outils digitaux amènent également de la valeur au niveau de l’organisation de la société et du suivi de l’activité. D’après l’étude menée par Sage en 2020 la transformation des entreprises, c’est près de 35% des entreprises françaises qui utilisent les outils numériques pour des enjeux organisationnels et de productivité.

 

Si le digital poursuit son expansion au sein des entreprises françaises, la plupart d’entre elles disposent donc déjà d’outils existants qui leur apportent de la valeur dans leurs missions quotidiennes. De ce fait, au-delà de la conception de nouveaux projets, la reprise ou la refonte d’applications est un enjeu majeur pour les organisations dans leur politique de transformation digitale.

 

La refonte ou la reprise d'application, quel partenaire ? 

Bien souvent, quand l’on se pose la question d’une reprise ou d’une refonte applicative, c’est que la situation actuelle ne nous satisfait pas. Dans ce type de projet, tout comme dans la création d’une nouvelle application métier, l’organisation peut avoir recours à différents types de solutions : recruter des développeurs en interne, faire appel à des freelances ou bien recourir à une agence.

Si vous envisagez de travailler avec une agence, vous pourrez utiliser la phase d’étude de vos besoins et d’audit applicatif comme moyen de sélectionner le prestataire qui vous semble le mieux adapté à vos enjeux.

 

Dans le cadre de son offre dédiée à la reprise et la refonte applicative, l’audit technique et l’analyse métier est offerte par Captive et ne vous engage en rien.

 

DÉCOUVRIR NOTRE OFFRE